Feijoada, plat typique du Brésil

{lang: 'fr'}

Feijoada est un des plats typiques de la cuisine brésilienne (considéré comme plat national) et du nord du Portugal. Ses ingrédients de base sont les haricots (noirs au Brésil, rouges ou blancs au Portugal) et la viande de cochon en salaison. Il est accompagné généralement de riz et d’oranges. Au Brésil on le saupoudre de farofa (farine de manioc). Il ressemble à beaucoup de plats type pot au feu comme le cassoulet français, la paella etc.
Au Brésil, les jours traditionnels pour déguster ce plat son les mercredi et samedi. Ces jours-là, les restaurants les offrent dans leurs menus et quelques familles le préparent dans certaines réunions familiales. C’est un plat relativement bon marché et consommé par presque toutes les classes sociales. On peut penser qu’avec la caipiriña, la samba et le carnaval, la feijoada est un des éléments les plus emblématiques du Brésil.
A l’origine, les portugais emportèrent avec eux de nombreuses recettes au Brésil, avec des ingrédients comme l’oreille, la queue et la langue de cochon, ce qui répandit l’usage de cet animal dans le régime alimentaire brésilien. Dans le livre História da Alimentação no Brasil (Histoire de l’Alimentation au Brésil), Luís da Cámara Cascudo écrit sur les origines escribe de la feijoada.
D’après l’écrivain et journaliste Eda Romio, una feijoada primitive commença à être préparée dans les senzalas (maisons des esclaves noirs) avec l’arrivée des premiers esclaves provenant d’Afrique à partir de 1549.
Beaucoup d’auteurs sont d’accord pour dire que la feijoada eut son origine dans les restes que récupéraient les esclaves noirs dans les banquets donnés par les maîtres de la plantation, les mélangeant avec des haricots noirs.

Partagez!
    You can leave a response, or trackback from your own site.

    Leave a Reply

    *