La culture brésilienne est une attraction pour les touristes étrangers

Bumba-meu-boi Bresil
{lang: 'fr'}

Alors que le soleil et le sable sont encore les principales raisons de voyager au Brésil, la plupart (53,4%) des étrangers qui ont visité le pays pour la Coupe du Monde 2014 ont cherché des activités culturelles comme des visites de musées, des sites historiques et des fêtes traditionnelles et folkloriques, selon une étude réalisée par le ministère du Tourisme brésilien.

Selon le ministre du tourisme, Vinicius Lages, « les manifestations reflètent l’âme du peuple brésilien et révèlent leur joie et leur ouverture d’esprit. » Parmi les attractions culturelles, on trouve les danses de la communauté locale, les fêtes de São João (Saint-Jean), en particulier à Campina Grande et à Caruaru, qui étaient à l’apogée de leurs célébrations précisément au cours de la Coupe du Monde. Plus de trois millions de personnes ont participé à des groupes folkloriques et des danses typiques comme la quadrilha (quadrille) et le forró.

Une autre fête populaire et traditionnelle dans le pays qui attire généralement l’attention des visiteurs est le Bumba-meu-boi, avec des liens avec l’Afrique, les traditions autochtones et européennes, ainsi que les fêtes religieuses catholiques, selon l’Unesco.
Bumba-meu-boi Bresil
Répartis dans le pays, le Bumba-meu-boi obtient noms, rythmes, formes et différents accessoires. A Pernambuco, elle est appelée boi-bumbá; à Maranhão, Rio Grande do Norte, Alagoas et Piauí, elle est connue sous le nom de Bumba-meu-boi; et dans le sud du pays, elle est appelée boi-de-mamão.

Le carimbó, autre danse régionale du Brésil a récemment été déclarée patrimoine culturel immatériel par l’Institut national du patrimoine historique et artistique (IPHAN). Elle attend désormais la reconnaissance de l’Unesco, à l’instar de ce qui se passe déjà avec le frevo et la samba de roda.

Manifestation culturelle typique de l’état du Pará et de la région amazonienne, le carimbó implique des étapes caractéristiques et des couples de danseurs, qui portent un costume coloré et dansent pieds nus. La musique et la danse sont marqués par le rythme des tambours et des instruments à cordes comme le banjo.

Selon l’UNESCO, le Brésil a dix-huit éléments inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. Parmi eux, le cortège Cirio de Nazaré qui s’est tenu à Belém; le frevo, danse de carnaval; le Yaokwa, danse rituelle amérindienne du peuple Enawene Nawe; le musée vivant du Fandango dans le sud de São Paulo et dans le nord du Parana, etc.

Le Brésil, comme souligné précédemment, n’est pas juste une destination de soleil et de plage. Il peut offrir une dimension culturelle, quasiment inconnue jusqu’ici. Pour partir à la découverte de ses attractions culturelles, de nombreux offres de vols et séjours pas chers peuvent être trouvées ici.

Plus concrètement, le ministère du Tourisme, à travers Embratur, a cherché, avec les services de l’Etat, à conduire des représentations régionales aux promotions internationales du tourisme, afin de souligner le segment culturel dans l’offre touristique brésilienne.

Le Brésil essaye donc de s’ouvrir à un tourisme différent dans le but de diversifier son offre, et d’attirer un public quelque peu différent, axé sur la culture et la découverte des traditions.

Partagez!
    You can leave a response, or trackback from your own site.

    2 Responses to “La culture brésilienne est une attraction pour les touristes étrangers”

    1. Jean-Jacques dit :

      Très bon site. Il y a aussi comme danse traditionnelle MARACATU, et comme artiste célèbre Pinduca qui a composé plusieurs « Carimbo ».

    2. SKISULCUL dit :

      Très bon site mais peu d’information pour un projet scolaire.

    Leave a Reply

    *