Category: Culture

La culture brésilienne est une attraction pour les touristes étrangers

Bumba-meu-boi Bresil
{lang: 'fr'}

Alors que le soleil et le sable sont encore les principales raisons de voyager au Brésil, la plupart (53,4%) des étrangers qui ont visité le pays pour la Coupe du Monde 2014 ont cherché des activités culturelles comme des visites de musées, des sites historiques et des fêtes traditionnelles et folkloriques, selon une étude réalisée par le ministère du Tourisme brésilien.

Selon le ministre du tourisme, Vinicius Lages, « les manifestations reflètent l’âme du peuple brésilien et révèlent leur joie et leur ouverture d’esprit. » Parmi les attractions culturelles, on trouve les danses de la communauté locale, les fêtes de São João (Saint-Jean), en particulier à Campina Grande et à Caruaru, qui étaient à l’apogée de leurs célébrations précisément au cours de la Coupe du Monde. Plus de trois millions de personnes ont participé à des groupes folkloriques et des danses typiques comme la quadrilha (quadrille) et le forró.

Une autre fête populaire et traditionnelle dans le pays qui attire généralement l’attention des visiteurs est le Bumba-meu-boi, avec des liens avec l’Afrique, les traditions autochtones et européennes, ainsi que les fêtes religieuses catholiques, selon l’Unesco.
Bumba-meu-boi Bresil
Répartis dans le pays, le Bumba-meu-boi obtient noms, rythmes, formes et différents accessoires. A Pernambuco, elle est appelée boi-bumbá; à Maranhão, Rio Grande do Norte, Alagoas et Piauí, elle est connue sous le nom de Bumba-meu-boi; et dans le sud du pays, elle est appelée boi-de-mamão.

Le carimbó, autre danse régionale du Brésil a récemment été déclarée patrimoine culturel immatériel par l’Institut national du patrimoine historique et artistique (IPHAN). Elle attend désormais la reconnaissance de l’Unesco, à l’instar de ce qui se passe déjà avec le frevo et la samba de roda.

Manifestation culturelle typique de l’état du Pará et de la région amazonienne, le carimbó implique des étapes caractéristiques et des couples de danseurs, qui portent un costume coloré et dansent pieds nus. La musique et la danse sont marqués par le rythme des tambours et des instruments à cordes comme le banjo.

Selon l’UNESCO, le Brésil a dix-huit éléments inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. Parmi eux, le cortège Cirio de Nazaré qui s’est tenu à Belém; le frevo, danse de carnaval; le Yaokwa, danse rituelle amérindienne du peuple Enawene Nawe; le musée vivant du Fandango dans le sud de São Paulo et dans le nord du Parana, etc.

Le Brésil, comme souligné précédemment, n’est pas juste une destination de soleil et de plage. Il peut offrir une dimension culturelle, quasiment inconnue jusqu’ici. Pour partir à la découverte de ses attractions culturelles, de nombreux offres de vols et séjours pas chers peuvent être trouvées ici.

Plus concrètement, le ministère du Tourisme, à travers Embratur, a cherché, avec les services de l’Etat, à conduire des représentations régionales aux promotions internationales du tourisme, afin de souligner le segment culturel dans l’offre touristique brésilienne.

Le Brésil essaye donc de s’ouvrir à un tourisme différent dans le but de diversifier son offre, et d’attirer un public quelque peu différent, axé sur la culture et la découverte des traditions.

Rio de Janeiro et son jardin botanique

{lang: 'fr'}

jardin botanique rio de janeiroCette ville du Brésil, qui en 2014, sera l’hôte de la Coupe du monde, dispose d’un espace vert à connaître absolument.

Rio de Janeiro est plus que des simples plages. En plus des endroits comme Ipanema et Copacabana, qui sont devenues des destinations plus que communes, les visiteurs de l’une des plus importantes villes du Brésil, peuvent se rendre au Jardin botanique afin d’admirer les différentes espèces présentes.

C’est l’une des aires les mieux conservées et vertes de la ville, exemple de diversité de la flore brésilienne et étrangère, où l’on peut observer environ 6.500 espèces, dont certaines en voie de disparition.

Le jardin a été conçu en 1808. Il y a, entre autres choses, un lac qui contient d’énormes nénuphars Victoria Regia et un espace clos qui abrite 600 espèces d’orchidées.

Dans ce jardin, qui est un refuge idéal contre les températures élevées de la ville durant l’été, on peut admirer 140 espèces d’oiseaux. Read more »

Un peu de Brésil à Paris

{lang: 'fr'}

bresiliens a parisNombreux sont ceux qui rêvent de se rendre un jour au Brésil. Cette destination fait rêver les amoureux des plages somptueuses au sable doré et à l’eau turquoise mais aussi les aventureux attirés par la forêt amazonienne ou encore les curieux recherchant un dépaysement total en visitant des villes comme Rio de Janeiro (Rio de Janeiro), São Paulo (São Paulo), Salvador (Bahia).

Mais pour ceux qui ne peuvent malheureusement pas se permettre le voyage jusqu’au Brésil, une alternative à la découverte du pays in-situ existe à Paris grâce notamment aux nombreuses soirées ou fêtes brésiliennes organisées par la communauté brésilienne de Paris. De nombreux concerts sont donnés tout au long de l’année par des chanteurs et musiciens brésiliens, par exemple un dimanche soir pas mois à l’Alimentation générale des concerts de samba ont lieu. Du 9 au 13 Octobre a lieu également Brésil en mouvements au cours duquel le public pourra découvrir le pays et la vie des brésiliens au travers de nombreux documentaires ainsi que des débats. Read more »

Statue de « Nossa Senhora de Fátima » est la plus grande du Brésil.

{lang: 'fr'}

Hier, lors de la fête des mères, a été inaugurée la statue de N. Dame de Fatima à Guaramiranga, de 27 mètres de haut.
Le tourisme religieux dans l’État du Ceará a obtenu, hier matin, une autre grande attraction. Il s’agit de la plus grande statue de « Nossa Senhora de Fátima » au Brésil, selon son créateur, l’entrepreneur Miguel Dias de Sousa. La statue, qui mesure 27 mètres de haut, est érigée dans la ville de Guaramiranga.
Selon Miguel Dias, l’idée est venue après qu’il soit allé vivre avec certains des habitants, qui possèdent une propriété pour passer leur temps libre avec la famille et les amis. Il a financé le travail, sculpté par Franciné Diniz. Sur la valeur du monument, Miguel Dias n’a pas révélé quelle fut l’argent déboursée pour la statue.

« Aujourd’hui, je suis un homme béni et très heureux, parce que mon anniversaire est le 13 mai, la journée dédiée à Notre-Dame et à toutes les mères du Brésil. Je suis né un jour spécial pour cette raison que je fais ce on divin pour le peuple de Ceara», a déclaré entrepreneur. Read more »

Aller au Brésil pour voir un événement de l’UFC?

{lang: 'fr'}

Ce 27 août ce sera tout à fait possible. L’UFC, le plus grand organisateur de combats free-fight de la planète, a en effet décidé de prendre Rio de Janeiro comme lieu d’organisation de l’UFC 134. Le combat phare opposera le meilleur combattant toutes catégories selon certains, Anderson Silva à son challenger japonais, Yushin Okami.
C’est la deuxième fois depuis la création de l’UFC qu’un de ses événements a lieu au Brésil.
Mais cette fois ce n’est plus à Sao Paulo mais à l’HSBC Arena de Rio.
Il en va sans dire qu’une majorité de combattants brésiliens seront présents et pas les moins célèbres, Maurício Rua, Antônio Rodrigo Nogueira seront opposés respectivement à Forrest Griffin et à Brendan Schaub.
Le Brésil est une terre de free fight et de combattants, héritée de son Vale Tudo, où tous les coups sont permis. Il suffit de voir le nombre incroyable de brésiliens que l’on trouve à l’UFC. Après les américains, les brésiliens sont sans conteste la nation la plus représentée. Read more »